Connexion

Réservations

  • Lors des réservations, quelle somme verser ?

    En règle générale, simultanément à la réservation, il vous sera demandé de verser d’avance un pourcentage du prix de la location. Cette somme est fixée librement et varie entre 10 % et 25 % du prix de la location. Toutefois, si la location est effectuée par intermédiaire d’un agent immobilier, les sommes versées d’avances ne peuvent pas dépasser 25 % du montant du loyer et ne peuvent être reçues plus de six mois avant le début de la location. Dans l’hôtellerie les prix sont également libres mais, selon le code des usages dans l’hôtellerie : « pour tout séjour inférieur à une semaine, le montant des arrhes est le prix d’une nuitée et de deux prix de journée en cas de pension, et pour toute durée supérieure le montant des arrhes est égal à trois nuitées pour la location d’une chambre ou à quatre prix de journée en cas de pension, sauf accord différent entre les parties ».

    La réservation effectuée, a-t-on la possibilité d’annuler ?

    Si vous êtes dans l’obligation d’annuler vos vacances vous devez dans un premier temps relire le contrat que vous avez signé afin de voir si une clause en prévoit la faculté et sous quelles conditions. Certains contrats, indiquent qu’en cas d’annulation le locataire perdra tout ou partie de ce qu’il a versé d’avance. Plus l’annulation sera proche du début de la location, plus ce montant sera important. D’autres contrats ne prévoient aucune clause d’annulation. Dans ce cas il faudra rechercher quelle est la nature des sommes versées d’avance. Si vous avez versé des arrhes lors de la réservation, vous pouvez annuler à tout moment en le perdant alors que si vous avez versé un acompte vous ne pouvez annuler, et le loueur peut vous obliger à verser la totalité du prix de la location. Si aucune mention n’indique si les sommes versées d’avance sont des arrhes ou un acompte. Il devra être considéré, selon la loi du 18 janvier 1992, que vous avez versé des arrhes. N’oubliez pas, si vous êtes dans l’obligation d’annuler votre réservation, de lire vos contrats d’assurance et vos contrats de carte bancaire, certains couvrent ce risque.

  • Avant de prendre possession du logement, faut-il payer une caution ?

    Avant de vous remettre les clefs, le loueur peut vous demander de verser une caution afin de le garantir des éventuelles dégradations ou mauvais entretien dont vous pourriez être tenu responsable. Son montant est fixé librement. Vous devez lors de son versement demander un reçu et l’indication par écrit des conditions de sa restitution si cela n’est pas déjà indiqué au contrat.

    Une fois sur place, est-il nécessaire de rédiger un état des lieux ?

    Pour attester de l’état dans lequel vous avez trouvé le logement et afin qu’au terme de la location l’on ne vous facture pas des réparations qui ne seraient pas de votre fait mais par exemple de celui du locataire précédent, il est utile de rédiger un état des lieux. Le mieux est de faire ce constat avec le propriétaire ou son représentant. Si cela n’est pas possible, vous pouvez le faire seul et en envoyer un exemplaire au loueur en lui demandant de réagir dans les jours qui suivent s’il conteste cet état des lieux. Si l’état du logement est très dégradé ou s’il ne correspond pas à ce qui vous avait été promis lors de la réservation et que vous voulez vous garder une possibilité de demander un dédommagement, vous pouvez faire effectuer cet état des lieux par huissier mais il vous coûtera environ entre 150 et 250 Euros selon la superficie du logement.